A lire dans le journal Dimanche : interview d’Elsa de Calignon, animatrice de l’Université populaire Quart Monde

Article posté le 10 avril 2014

Dans son édition du dimanche 13 avril (n°15), le journal Dimanche a publié une interview d’Elsa de Calignon, animatrice de l’Université populaire Quart Monde.

Extraits :

"Pour moi il faut partir des plus pauvres et les écouter afin de changer notre regard sur eux. C’est la seule façon d’agir durablement contre la pauvreté. Par exemple, nous agissons pour que des professionnels de la famille puissent dialoguer avec des parents dont les enfants sont placés. Les parents pauvres sont souvent traités d’incapables. On les rend responsables de leur situation sans se demander pourquoi, malgré les dispositifs existants, la misère continue dans certaines familles de se transmettre de génération en génération."

"Il y a ce gouffre qui se creuse toujours plus entre les plus pauvres et les plus riches. Du coup, il faut se battre davantage pour rester solidaires, pour ne pas se replier sur nos communautés ou des solutions individuelles. C’est surtout ça, le danger, je pense.
(...)
On parle de réduire la pauvreté de 20% d’ici 2020. Nous refusons de telles logiques chiffrées car elles conduisent à des politiques visant seulement les personnes les plus proches du seuil de pauvreté. A l’inverse de l’effet souhaité, de tels programmes tendent à enfoncer durablement les plus pauvres dans la misère. Nous réclamons des politiques qui, dès leur conception, ne laissent personne de côté."

Voir en ligne : L’intégralité de l’article est accessible sur le site du journal Dimanche