Alain Genin, volontaire, nous a quittés

Article posté le 17 septembre 2009

Alain est né à Tenneville le 7 juillet 1952 et il était volontaire depuis 1980.
Prêtre, il a été détaché par son diocèse pour vivre son engagement auprès des plus pauvres.
Il s’était rendu disponible pour vivre auprès de familles très pauvres d’abord à Reims. Après un retour dans sa région natale de Marche, tout en assurant une charge paroissiale dans le village de Humain, il était allé à la rencontre des jeunes en milieu rural avec un « bus du savoir ». Puis, il avait accepté de partir en Centrafrique : d’abord à Bangui puis à Zoméa avec les pygmées. Après, lors de son séjour avec l’équipe de Montréal, il avait voulu aussi prendre du temps pour rencontrer les Inuits. Durant sept ans, il avait rejoint l’équipe de Bolivie, à la Paz.

Depuis deux ans il était de retour à Méry sur Oise en France, au Centre International du Mouvement. Il est décédé brutalement ce 14 septembre 2009.

Nous garderons d’Alain cette passion de la rencontre avec tous, ce sens des contacts et du partage. Partout où il est passé, il laissait sa marque si particulière : du travail, des projets, beaucoup d’amitié et de discrétion, de l’humour, de la musique, de la débrouillardise... Il était plein de projets et savait nous rappeler dans des moments où le découragement pouvait nous gagner que nous étions sur terre pour la vie...

Mossangué, le vieux pygmée. Chronique de la vie ordinaire, un des écrit qu’ill a laissé.

Un volontaire belge en Bolivie : Alain interrogé par le journaliste Gérard Klein.

Présenter ses condoléances ou laisser un message à la famille. Faire-Part.